menu
Rassemblement des Français de l'étrangerL'hebdo indépendant. L'information pour les français de l'étranger
search
search

Bulletin n°801

publié le 5/12/2021

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES

LEMOYNE annonce des adaptations pour les épreuves du baccalauréat. Le secrétaire d’État a indiqué que la note pour l’épreuve de philosophie serait celle du contrôle continu si l’épreuve terminale ne pouvait se tenir. Pour le grand oral, des solutions à distance pourront être organisées si l’épreuve ne pouvait se tenir en présentiel. De nombreux lycéens étaient jusqu’alors dans l’incertitude, comme dans l’Ontario, où les établissements sont fermés depuis le 12 avril

Permettre les reports inévitables. Qu’il s’agisse de l’Inde ou de Madagascar, la situation épidémique ne permettra pas, selon toute vraisemblance, de tenir les élections consulaires. Dans d’autres circonscriptions, les autorités du pays ont décrété des mesures de restrictions à la circulation des personnes qui pourraient empêcher les électeurs de se rendre au bureau de vote. Le gouvernement a donc déposé un amendement au projet de loi « gestion de la sortie de l’état d’urgence sanitaire », actuellement débattu au Parlement. Les députés l’ont adopté. Il prévoit la possibilité pour le gouvernement de reporter les élections dans les circonscriptions trop affectées par la pandémie. Lire cet article pour comprendre ce que prévoit l’amendement

Olivier CADIC interroge le gouvernement. Relevant que le vote à l’urne sera difficile, voire impossible dans certaines circonscriptions comme, par exemple, en Inde mais aussi en Malaisie, le sénateur a alerté le Secrétaire d’État sur la propagation du « On-dit » depuis la parution d’un article du Bulletin quotidien largement relayé. Il a interrogé Jean-Baptiste LEMOYNE sur l’étendue de la liste des pays concernés et sur la date à laquelle les circonscriptions concernées seront connues. « Vous aurez la liste dans le milieu de la semaine prochaine » a assuré le Secrétaire d’État, qui a d’abord rendu hommage à Monique CERISIER-BEN GUIGA ainsi qu’aux agents des postes diplomatiques et consulaires.  

Les critiques fusent. Dans un courrier à Jean-Baptiste LEMOYNE, Jean-Yves LECONTE, Hélène CONWAY-MOURET et Claudine LEPAGE dénoncent une « légèreté qui l’entache de graves risques juridiques » et regrettent la précipitation et ses conséquences au regard des difficultés qu’elle entrainera pour les élections à l’AFE, les sénatoriales et le renouvellement des instances de la CFE. De son côté, Ronan LE GLEUT critique le calendrier et dénonce un manque de respect envers les candidats. 

L’avis de l’AFE. Marc VILLARD, Président de l’AFE, a associé les Présidents de groupe au Bureau pour échanger sur le dispositif proposé par amendement. Il « ressort que le dispositif proposé par le Gouvernement est générateur d’inégalités, trop optimiste, pour ne pas dire irréaliste ». La proposition, « plus réaliste » des responsables de l’AFE consiste à reporter les élections consulaires partielles et le renouvellement de l’AFE à après les sénatoriales. Le collège électoral serait ainsi arrêté à la proclamation des résultats des élections consulaires qui auront pu se tenir en mai. 

Publication de la liste des bureaux de vote ouverts dans les ambassades et les consulats.  

Vote par Internet : il sera ouvert pour l’élection des conseillers consulaires du 21 au 26 mai. Pour pouvoir voter par Internet, l’électeur recevra à compter du 17 mai son identifiant (par mail, qui contiendra également son numéro d’immatriculation consulaire, le NUMIC) ainsi que le mot de passe par SMS. En cas de non réception de l’un de ces éléments, il sera possible à l’électeur de demander l’un ou l’autre secret muni de celui qui a été bien reçu et du NUMIC. En cas de non réception des deux secrets, l’électeur ne pourra pas voter par Internet. 

Le parcours de l’électeur : le portail de vote sera accessible à compter du 21 mai à 12h (heure de Paris) sur le site diplomatie.gouv.fr > Je vis à l’étranger > Élection des conseillers et des délégués des Français de l’étranger > Consultez les circulaires des candidats et/ou voter par Internet (il faut alors sélectionner son pays). L’électeur arrive alors sur une page qui contient les circulaires et les bulletins de vote. Il doit dérouler la page jusqu’en bas pour accéder à l’espace de vote. C’est alors qu’il doit renseigner son identifiant et son mot de passe ou qu’il peut signaler qu’il lui manque l’un ou l’autre. C’est également sur cette page, en haut à droite, que le bouton « Aide » est accessible. Après avoir voté, l’électeur reçoit par mail un code de confirmation qu’il doit entrer sur la page qui s’est affichée. 

Passeport sanitaire adopté à l’Assemblée nationale. L’article 1er prévoit notamment que le Premier ministre « peut » imposer, pour la venue en France ou sa sortie, que les voyageurs présentent soit le résultat négatif d’un test, soit la preuve d’une vaccination (sans préciser laquelle, donc sans exclure expressément les non-homologués) ou la preuve d’une immunité acquise par contamination. 

Quarantaine : les voyageurs en provenance de 5 autres pays seront soumis à l’isolement strict et contrôlé. La liste n’est pas encore publique. Elle comporte actuellement 12 pays en plus de la Guyane : l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bangladesh, le Brésil, le Chili, les Émirats arabes unis, l’Inde, le Népal, le Pakistan, le Qatar, le Sri Lanka et la Turquie. 

ÉPIDÉMIE DANS LE MONDE : POINT DE VUE DES CONSEILLERS DES FRANÇAIS DE L’ETRANGER

Liban

À Beyrouth, le soleil brille, les gens sortent dans les restaurants comme si tout allait bien et pourtant, le soleil ne brille pas pour tout le monde de la même façon, il s’agit d’une petite catégorie de gens encore privilégiés ou qui ont simplement envie d’avoir encore l’illusion que tout va aller mieux, mais la réalité est tout autre. Jean-Yves le Drian, Ministre des Affaires étrangère en visite au Liban a déclaré, il y a deux jours : « jusqu’à ce jour je constate que les acteurs politiques n’ont pas assumé leur responsabilité et ne se sont pas encore mis à travailler au redressement du pays ». 

Les supermarchés se vident, le lait manque pour les enfants, les produits de première nécessité deviennent de plus en plus compliqués à trouver. Le pouvoir d’achat des Libanais diminue, la livre libanaise se dévalue chaque jour un peu plus, le pays s’enlise dans la pauvreté sous l’œil indifférent des politiciens qui ne veulent pas se mettre d’accord pour former un gouvernement. Les banques retiennent les dépôts des Libanais et ne permettent que de petits retraits mensuels. Les parents dont les enfants poursuivent leurs études supérieures en dehors du pays ne peuvent plus leur transférer d’argent en devises.

Le gouvernement étant absent, c’est la société civile qui prend le relai, les associations caritatives et les ONG s’activent auprès des plus démunis. L’Ambassade France conserve les colis d’aides reçus de France dans les jardins de la Résidence des Pins de peur qu’ils ne soient volés au port de Beyrouth et les redistribue par le biais des ONG libanaises connues et actives sur le terrain. Ces aides sont composées principalement de lait pour les enfants et de matériels pour les hôpitaux. L’électricité se fait rare et Beyrouth est pollué par les générateurs.

Beaucoup de personnes ont perdu leur emploi, les magasins ferment donc le chômage augmente. Nos compatriotes Franco-Libanaise souffrent et nous nous en somment aperçus à la dernière commission des bourses ou les demandes se sont faites plus nombreuses.

La pandémie de Covid est importante mais se stabilise et la vaccination continue au Liban, les centres de vaccination sont bien organisés d’après le médecin conseil de l’Ambassade de France.

Denise REVERS-HADDAD, 

Conseillère des Français du Liban, ancienne Vice-Présidente de l’AFE

MONDE

Vers « une guerre à grande échelle » entre Israël et le Hamas. Les tensions observées la semaine dernière entre la police israélienne et des Palestiniens se sont dégradées et ont débouché sur des affrontements armés. Côté palestinien, les attaques israéliennes menées avec des avions de chasse et des hélicoptères ont fait au moins 32 morts et 203 blessés. Le Jihad islamique, second groupe armé de la bande de Gaza, a indiqué que deux de ses commandants figuraient parmi ces morts. Côté israélien, les roquettes tirées par le Hamas sur les villes d’Ashdod et d’Ashkelon, ont coûté la vie à 2 Israéliennes, et au moins une personne est décédée dans les tirs de roquette visant Tel-Aviv mardi soir. Le Premier ministre israélien Benyamin NETANYAHOU a décrété l’état d’urgence dans la ville de Lod, théâtre d’émeutes de la minorité arabe.

LE DRIAN fait pression sur les responsables politiques libanais. Constatant de nouveau l’impasse dans laquelle se trouve le pays, le ministre des Affaires étrangères a menacé de durcir les sanctions récemment adoptées contre certaines personnalités. « Elles pourront aussi être complétées par les instruments dont dispose l’UE ». 

Les États-Unis vont rejoindre l’Appel de Christchurch « à agir contre le terrorisme et l’extrémisme violent en ligne ». Donald TRUMP avait refusé de se joindre à cette initiative. Emmanuel MACRON s’est « réjoui » de la décision américaine et a annoncé, avec la Nouvelle-Zélande, l’organisation d’un sommet virtuel le 14 mai, à l’occasion des deux ans de l’Appel.

Traité « Ciel ouvert ». Les États-Unis réexaminent leur retrait de ce traité de surveillance militaire, décidé sous la présidence de M. TRUMP, au moment où la Russie a formellement engagé son départ. 

Fusillade meurtrière dans une école russe. Au moins 9 personnes dont 7 enfants ont été tués par un jeune homme de 19 ans, qui détenait « un permis de port d’arme ». Le Président Vladimir POUTINE a ordonné de revoir les règles régissant le port d’armes. Une loi pour durcir ces règles doit être étudiée la semaine prochaine.

Cessez-le-feu en Afghanistan. Décrétée par les talibans, la trêve doit durer 3 jours pour l’Aïd el-Fitr, la fête musulmane qui marque la fin du ramadan. Au moins 11 personnes sont mortes après l’explosion d’une bombe au passage d’un bus, quelques heures avant l’annonce du cessez-le feu. 2 jours auparavant, l’attentat le plus meurtrier depuis un an avait été perpétré devant une école pour filles de Kaboul. Au moins 50 morts et une centaine de blessés. 

Crimes commis contre les yazidis. Nadia MURAD, prix Nobel de la paix 2018 et ex-victime yazidie du groupe État islamique en Irak, a réclamé au Conseil de sécurité de l’ONU de saisir la Cour pénale internationale ou de créer un tribunal spécifique pour le « génocide » commis contre sa communauté. 

Première « journée de la mémoire » en Algérie. Le porte-parole du gouvernement algérien a déclaré que « le règlement global du dossier mémoriel » passait par « la reconnaissance officielle, définitive et globale par la France de ses crimes, la repentance et des indemnisations équitables ». Le Président Emmanuel MACRON a souhaité, lors d’un entretien avec son homologue algérien, que le travail de mémoire entrepris entre Paris et Alger « se poursuive dans un esprit d’apaisement ».

L’ONU « préoccupée » par l’Algérie. Selon le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme, plusieurs droits fondamentaux, comme les droits à la liberté d’opinion et de réunion pacifique « continuent d’être attaqués ». « Nous demandons instamment aux autorités algériennes de cesser de recourir à la violence pour disperser les manifestations ». 

Répression des manifestations en Colombie. Selon le Défenseur du peuple, entité publique de protection des droits humains, au moins 42 personnes ont perdu la vie lors des manifestations qui durent depuis la fin avril. Certaines villes, comme Cali, la 3ème plus importante du pays, sont bloquées par des barrages de manifestants. 

Le variant indien poursuit sa propagation. L’OMS indique qu’il a été détecté « dans 44 pays, dans l’ensemble des 6 régions de l’OMS » et le classe comme « préoccupant ». 

Vaccination des adolescents outre-Atlantique. L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux a autorisé l’utilisation du vaccin contre Pfizer pour les adolescents de 12 à 15 ans.

EUROPE

Commandes de vaccins. La Commission a approuvé un contrat d’achat de 900 millions de doses de vaccins Pfizer / BioNTech avec 900 millions de doses en option pour la période 2021-2023. Thierry BRETON a par ailleurs indiqué que l’exécutif européen n’avait pour le moment pas « renouvelé la commande » de vaccins du laboratoire AstraZeneca après juin. 

Plaintes de l’UE contre AstraZeneca. La Commission réclame devant la justice belge que le laboratoire livre aux 27, d’ici la fin du mois de juin, les 90 millions de doses de son vaccin qui n’ont pas été livrées au 1er trimestre, sous peine d’astreintes financières. Une 2ème procédure a été engagée sur le fond, afin que la justice détermine « s’il y a eu violation ou non du contrat de préachat des vaccins ». 

Biens à double usage. Le Conseil de l’UE a adopté un règlement qui modernise le régime de l’UE en matière de contrôle des exportations, de courtage, d’assistance technique, de transit des biens à double usage, c’est-à-dire des biens qui peuvent à la fois avoir une utilisation civile et militaire.

Discours du trône. Auréolé du succès des conservateurs aux différents scrutins de la semaine passée, le Premier ministre britannique Boris JOHNSON a énuméré ses priorités pour la période post-Covid par la voix de la souveraine Elizabeth II. Au programme 30 projets de loi, avec comme objectif principal la reprise économique et un rééquilibrage de l’égalité des chances entre le nord et le sud du pays. 

Accès des pêcheurs français aux eaux de Jersey. Les négociations entre Paris et Londres autour de cette question vont reprendre, quelques jours après de vives tensions diplomatiques. 

Victoire des indépendantises écossais. Le Parti national écossais (SNP) est arrivé en tête des législatives, en remportant 64 des 129 sièges. Les Verts, également pro-indépendance, ont obtenu 8 sièges, tandis que la branche écossaise du Parti conservateur de Boris JOHNSON est arrivée en 2e position avec 31 sièges. La Première ministre écossaise et dirigeante du SNP, Nicola STURGEON, a plaidé pour l’organisation d’un nouveau référendum sur la sortie de l’Écosse du Royaume-Uni. 

Des vacances suspectes. Boris JOHNSON fait l’objet d’une enquête sur les fastueuses vacances qu’il a passées aux Caraïbes après sa victoire aux législatives de fin 2019. Downing Street assure que tout a été déclaré dans les formes. 

Afflux de migrants en Italie. Rome appelle ses partenaires européens à la « solidarité » en accueillant une partie d’entre eux. La ministre de l’Intérieur réclame « des interventions structurelles dans le système de gestion du phénomène à l’intérieur de l’UE ». 

Fin de l’état d’urgence en Espagne. Il était en vigueur depuis octobre. La fin de ce régime d’exception permet aux Espagnols de voyager à nouveau d’une région à une autre et met fin aux couvre-feux dans la plupart des régions. 

En Allemagne, assouplissements des restrictions pour les vaccinés. Plus de 7 millions de personnes ayant déjà reçu les 2 doses peuvent désormais entrer dans n’importe que magasin sans avoir à présenter de test négatif. Ils ne sont pas non plus tenus de respecter le couvre-feu (22h). 

SCHOLZ sera candidat. Le congrès du parti social-démocrate allemand (SPD) a montré un front uni et confirmé la position du ministre des Finances comme candidat du SPD à la chancellerie. 

De bonnes nouvelles en Belgique. Les cafés et restaurants pourront de nouveau servir leurs clients à l’intérieur à compter du 9 juin. Les salles de spectacle pourront accueillir jusqu’à 200 personnes assises et masquées. 

Des prêtres allemands défient le Vatican. Ils ont béni dans toute l’Allemagne le mariage de couples homosexuels, un acte de rébellion face au Vatican qui a récemment réaffirmé son opposition.

Dissolution du Parlement bulgare. Les différentes formations politiques ont échoué à former une coalition après les élections du 4 avril. Un nouveau scrutin aura lieu le 11 juillet. Le chef de l’État a nommé un gouvernement intérimaire chargé d’expédier les affaires courantes. 

POLITIQUE INTÉRIEURE

« Nous sommes en train de sortir durablement de cette crise ». Jean CASTEX a détaillé les règles qui s’appliqueront pour la réouverture en 3 phases des commerces, restaurants, bars et autres lieux culturels. Le Premier ministre a notamment indiqué que les terrasses ne pourraient rouvrir, à partir du 19 mai, qu’à 50% des capacités d’accueil des établissements, avant de passer à 100% au 9 juin. Les commerces non essentiels devront mettre en place une jauge de 8 m2 par client. Il a ajouté que le port du masque pourrait être une trace durable de la crise : « Il pourrait entrer dans les habitudes en Occident, notamment en période de grippe hivernale ».

BLANQUER proscrit l’écriture inclusive. Dans les écoles et les rangs du ministère de l’Éducation nationale. « Sa complexité » et son « instabilité » constituent des « obstacles à l’acquisition de la langue comme de la lecture ». La circulaire précise qu’il convient d’appliquer la féminisation des fonctions quand elles sont occupées par des femmes.

Le corps des préfets supprimés. Annonce gouvernementale, dans la continuité de la réforme de la haute administration qui a conduit à la suppression de l’ENA. La fonction préfectorale devrait elle être préservée, tout comme « ses spécificités et son attractivité ». 

DUPOND-MORETTI officiellement candidat. Le garde des Sceaux ne sera finalement pas tête de liste régionale mais départementale, au « 1er rang dans le Pas-de-Calais sur la liste de Laurent PIETRASZEWSKI ». Il veut combattre le RN sur les terres d’élection de Marine LE PEN. « L’obsession que Monsieur DUPOND-MORETTI a à mon égard commence à devenir relativement étrange. Il paraît qu’il reste quelques bracelets anti-rapprochement en rab’, je suis preneuse » a réagi l’intéressée.

Concert test. Les autorités françaises ont donné leur feu vert au projet d’expérimentation « Ambition Live Again », qui pourrait avoir lieu le 29 mai à Bercy et accueillir 5.000 personnes « debout dans une salle fermée ». Le groupe Indochine s’est dit prêt à y participer.

Durcissement des peines contre les agresseurs de policiers ou de gendarmes. Le Premier ministre a annoncé que la peine de sûreté pour les personnes condamnées à perpétuité pour un crime commis contre un policier ou un gendarme serait portée à 30 ans et que les possibilités de réduction des peines seraient strictement limitées. 

« Un silence peut-être édifiant ». « Il est édifiant qu’il n’ait rien trouvé à dire sur plus de 200 ans d’Histoire de France alors qu’il y a 5 jours il faisait des gammes sur Napoléon » a déclaré, à propos d’Emmanuel MACRON, Christiane TAUBIRA après la commémoration du 20e anniversaire de la loi qui porte son nom, tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité. Ni le Président de la République ni aucun autre politique n’a pris la parole. 

Éolien offshore de Dunkerque. « On ne va pas commencer à demander un référendum à chaque fois qu’on a un projet en cours d’achèvement » a déclaré la ministre de la Transition écologique Barbara POMPILI à propos de ce projet éolien, qui doit sortir des eaux en 2027. 

2ème tribune des militaires. Le site de Valeurs actuelles s’est de nouveau fait l’écho d’une tribune, publiée sous forme de pétition, émanant de militaires d’active et soutenant la tribune dite des généraux. Ils appuient le constat d’une « guerre civile » qui couve. Dans une lettre envoyée à tous les militaires, le chef d’état-major des Armées invite les signataires anonymes à quitter l’uniforme « pour pouvoir rendre publiques en toute liberté leurs idées et leurs convictions ».

MÉLENCHON étrille les partis « de gauche traditionnelle ». Le PS, dont le « logiciel, basé sur la croissance sans fin , est obsolète » est « promis à une extinction plus ou moins rapide » selon le fondateur de LFI. Quant aux écologistes, ils « ont un avenir aussi longtemps qu’on ne les voit pas à l’œuvre ». L’eurodéputé EELV Yannick JADOT a dénoncé cette « division » et cette « brutalisation du débat public ». 

ROUSSEL officiellement candidat pour le PCF. Plus de 82% des adhérents ont voté en faveur de la candidature du secrétaire national du PCF, lors du vote électronique qui a eu lieu du 7 au 9 mai.

LREM se déchire autour d’une affiche de campagne. Au sujet du voile porté par une candidate du parti aux départementales dans l’Hérault, Stanislas GUERINI, reprenant un tweet de Jordan BARDELLA, a indiqué que le port ostentatoire de signes religieux sur un document de campagne électorale était incompatible avec les valeurs de LREM : « Soit ces candidats changent leur photo, soit LREM leur retirera leur soutien ». Plusieurs députés de la majorité se sont insurgés contre cette déclaration, certains allant jusqu’à demander à M. GUERINI de « passer la main ». 

WAUQUIEZ officialise. Dernier sortant à le faire, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a confirmé qu’il était candidat à sa réélection. 

BARNIER pour « un moratoire en matière d’immigration ». Avancée par le RN, cette idée a été reprise par Michel BARNIER, qui estime qu’il faut « prendre le temps de vérifier, d’évaluer, le cas échéant de changer, les procédures et les pratiques ». 

Nouvelle prise de guerre pour le RN. Yves BONNET, ancien directeur de la Surveillance du Territoire et ancien député UDF, se présente aux régionales en Normandie sous les couleurs du RN. 

PARLEMENT

Assemblée nationale

Sortie de piste sur la sortie de la crise sanitaire. L’Assemblée a finalement adopté le projet de loi de sortie de l’état d’urgence sanitaire. Sous la pression des centristes, le gouvernement a accepté d’écourter la période de transition pendant laquelle des restrictions de libertés restent à sa disposition, à fin septembre, plutôt que fin octobre. L’exécutif avait dû demander une seconde délibération nocturne puisque l’article 1er, qui comprend notamment la mise en place du pass sanitaire, avait été rejeté dans un premier temps. L’agacement de l’allié Modem, insuffisamment traité, pointe dans la presse. 

« Il est bien connu que dans les clubs libertins, on pratique tous les gestes barrières ». « C’est même pour ça qu’on y va ! ». Le député Philippe GOSSELIN s’est indigné, lors d’une QAG, de l’incohérence d’interdire la réouverture des discothèques alors que les clubs libertins « vont pouvoir rouvrir ». Pointant du doigt certains de ses collègues, Jean LASSALLE a également soulevé cette question

Patience et longueur de temps... La proposition de loi contre la maltraitance animale, adoptée fin janvier à la quasi-unanimité par l’Assemblée « n’est toujours pas inscrite à l’ordre du jour du Sénat, qui semble décidé à ne pas la voter » a regretté le député Loïc DOMBREVAL, à l’origine du texte. « Si le gouvernement ou le groupe LREM le décidaient, le texte serait inscrit à l’ordre du jour » a souligné Sophie PRIMAS, présidente de la commission des Affaires économiques du Sénat. 

Benjamin GRIVEAUX démissionne. Trop tard toutefois pour qu’une partielle puisse être organisée. 

Sénat

Projet de loi constitutionnelle. Le Sénat a adopté sans surprise une version modifiée du texte relatif à la préservation de l’environnement, en préférant au verbe « garantir » celui de « préserver ». L’article 1er de la Constitution serait ainsi complété : la France « préserve l’environnement ainsi que la diversité biologique et agit contre le dérèglement climatique, dans les conditions prévues par la Charte de l’environnement de 2004 ». « Ce texte va vivre sa vie parlementaire qui seule permet d’aller au référendum si les sénateurs et les députés s’accordent » avait déclaré Emmanuel MACRON. Rappelons que l’adoption du texte en termes identiques est nécessaire pour pouvoir organiser un référendum. 

Aide publique au développement. Les sénateurs ont débuté le projet de loi de programmation relatif au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales. En commission des Affaires étrangères, ils ont adopté programmation des crédits de la mission « Aide publique au développement », qui devrait permettre à l’APD d’atteindre environ 0,6% du RNB en 2025. 

Pour une journée nationale de l’agriculture. 177 sénateurs ont cosigné une proposition de loi visant à instaurer une telle journée, qui « marquerait de façon forte la reconnaissance de la Nation aux agriculteurs et agricultrices ». 

ÉCONOMIE & DÉFENSE

La Commission relève ses prévisions de croissance pour la zone euro. Selon Bruxelles, la croissance dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique devrait s’afficher à 4,3% en 2021 et 4,4% en 2022, contre 3,8% pour ces deux années dans sa dernière estimation en février. 

La DGSE plie bagage. Le service de renseignement va quitter son siège historique du XXème arrondissement parisien pour s’établir au Fort Neuf de Vincennes. Coût du projet : 1,3 milliard d’euros.

Easyjet va maintenir ses emplois en France. Les 1.800 emplois seront préservés, grâce à des accords avec les organisations syndicales. 

Risque d’une pénurie d’essence dans une partie des États-Unis. Les approvisionnements en carburant sont perturbés depuis que l’opérateur d’oléoducs américain Colonial Pipeline a fait l’objet d’un piratage informatique. 

SANTÉ, SOCIÉTÉ ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

Présence d’anticorps. Les anticorps neutralisant le Covid resteraient dans le sang pendant au moins 8 mois après une infection, selon une étude italienne. Ce constat est valable « indépendamment de la gravité de la maladie, de l’âge des patients ou de la présence d’autres pathologies ». 

Virus hermaphrodite. Selon « Le Robert », le mot « covid » s’écrit avec une minuscule et est plutôt masculin. Pour le Larousse, il est « féminin ou masculin » : plus correct en féminin, mais masculin chez de nombreux locuteurs. Entre Le Robert et Le Larousse, la rédaction aura vite fait son choix. 

Salles de shoot. Cinq ans après le début de l’expérimentation à Paris et Strasbourg des salles de consommation de drogue à moindre risque, celles-ci ont démontré leur efficacité, selon une étude publiée par l’Inserm.

Retour incontrôlé d’une fusée chinoise. L’étage principal de la fusée Longue Marche-5B, qui avait lancé fin avril le premier module de la future station spatiale chinoise s’est désintégré au-dessus de l’océan Indien sans que des dégâts soient rapportés. 

Crash du Rio-Paris. La cour d’appel de Paris a ordonné le renvoi en correctionnelle pour « homicides involontaires » d’Air France et d’Airbus pour leurs responsabilités indirectes dans le crash qui avait fait 228 morts en 2009.

CARNET

Mort de Monique CERISIER – BEN GUIGA. Cette figure de la représentation des Français établis hors de France s’est éteinte à 79 ans. Française en Tunisie, professeur de lettres françaises, Sénatrice de 1992 à 2011 puis présidente de l’ADFE, de nombreux hommages lui ont été rendus. La rédaction adresse ses sincères condoléances à sa famille et ses proches.