menu
Rassemblement des Français de l'étrangerL'hebdo indépendant. L'information pour les français de l'étranger
search
search

Bulletin n°802

publié le 5/20/2021

file_copy
PDF

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Reports des consulaires en Inde et à Madagascar. Annonce de Jean-Baptiste LEMOYNE, qui évoque la décision de la « dernière extrémité » dans un courrier adressé aux parlementaires des Français de l’étranger. En Inde, la « situation est critique et ne permet raisonnablement pas de maintenir le scrutin dans des conditions de sécurité sanitaires suffisantes pour les électeurs ». À Madagascar, le Secrétaire d’État souligne l’absence de consensus pour le maintien des élections, alors qu’un reconfinement a été décrété dans la capitale le week-end : « il est confirmé que les conditions ne permettront pas à nos compatriotes d’aller voter à l’urne ». 

Reports et partielles : le Sénat impose son calendrier. Les dispositions issues de la commission mixte paritaire (CMP) reprennent largement les propositions faites par l’Assemblée des Français de l’étranger. Ainsi, le projet de loi relatif à la gestion de la sortie de l’état d’urgence prévoit désormais que :

  • Dans les circonscriptions où les consulaires ne pourraient avoir lieu « en raison des circonstances locales », les partielles seront organisées entre octobre et décembre prochain ; pas de partielles cet été.
  • Les élections des membres de l’AFE se tiendront dans le mois qui suit la dernière partielle. Ainsi, en cas de report dans une seule circonscription consulaire, l’intégralité de l’Assemblée des Français de l’étranger serait renouvelée dans le mois qui suit la partielle. Cette décision tire les conséquences de la difficulté de présenter des listes de candidats (seuls les conseillers des Français de l’étranger peuvent se présenter), qui rend parfois inévitable la composition de listes « mixtes », composées de candidat(e)s issu(e)s de plusieurs circonscriptions AFE. 
  • Sénatoriales : gel partiel du corps électoral. Dans les circonscriptions où les consulaires ne peuvent pas se tenir en mai, les « sortants » resteront grands électeurs pour l’élection de septembre. 

Passeport sanitaire... L’amendement sur la présomption de validité des documents étrangers est tombé. Adoptés au Sénat, les amendements similaires de Damien REGNARD et de Jean-Yves LECONTE, sénateurs des Français établis hors de France, établissaient une validité (jusqu’à preuve du contraire) des documents établis à l’étranger prouvant la réalisation d’un test PCR, la vaccination ou le rétablissement. L’avis du gouvernement était défavorable. 

Les personnes non vaccinées pourront voyager. « C’est ou, ou, ou » rappelle Jean-Baptiste LEMOYNE, chargé des Français de l’étranger comme du Tourisme : le projet de loi en passe d’être adopté par le Parlement comme le projet européen de certificat vert numérique prévoient bien que la venue en France ne sera pas interdite aux personnes qui ne seraient pas vaccinées avec un produit homologué en Union européenne. Le test PCR ou la preuve d’un rétablissement du covid seront admis. 

Quarantaine obligatoire : la liste des pays s’allonge. Ce sont 17 pays qui sont désormais concernés par le renforcement des restrictions à l’entrée du territoire français. 

FAQ vote par Internet. Comment voter si on n’a pas reçu son mot de passe (SMS) ou qu’on l’a effacé ? Rassurez-vous, on peut le récupérer. Un lien vous est envoyé par mail. Comment voter si on n’a pas reçu son identifiant (par mail ?)Où voter ? Les réponses à toutes vos questions sur le vote qui s’ouvre ce vendredi 21 mai, à partir de 12h heure de Paris. 

ÉPIDÉMIE DANS LE MONDE : POINT DE VUE DES CONSEILLERS DES FRANÇAIS DE L’ETRANGER

Chili

Quel est le quotidien au Chili ?

Le week-end dernier a été marqué par un événement d’une grande importance : les Chiliens étaient appelés à élire leurs représentants à la Constituante qui sera chargée de rédiger la « poutre maitresse » du pays. Hélas, l’abstention a atteint environ 60% du corps électoral. Cette élection a-t-elle été contaminée par le covid ou est-elle le symptôme d’une maladie plus profonde, celle du rejet de la classe politique ? L’ambiance est en tout cas délétère et l’avenir marqué par l’incertitude. 

La vie quotidienne est rythmée par les annonces du « paso a paso », qui sont faites le lundi et le jeudi. On sait alors à quoi ressembleront les jours suivants, si l’étau sera desserré ou relâché un peu. Dans certaines régions et certaines communes populaires de la capitale, un confinement permanent a été décrété. Mais dans une grande partie de Santiago, où la situation semble stable, les restrictions à la circulation ne s’appliquent que le week-end.

On sent l’impatience de la jeunesse (et même des autres !), qui se rassemble malgré les instructions des autorités, qui tente d’imposer une discipline. 

La vaccination est large : sur 15,2 millions d’adultes, 48% ont reçu deux doses. Hélas, ici au Chili, l’essentiel des vaccins sont chinois, non homologués par l’Union européenne. Les Français du Chili qui veulent pouvoir rentrer pour l’été en France et s’inquiètent des modalités du passeport sanitaire. Jean-Marc BESNIER est intervenu auprès de Gérard LARCHER, Président du Sénat, pour défendre la reconnaissance des vaccins administrés au Chili pour le retour en France. Le contenu du passeport sanitaire est sensible.

Quelles sont les mesures sanitaires à l’arrivée pour les nationaux / résidents / non résidents ?

Depuis le 5 avril, les étrangers qui ne résident pas au Chili ne peuvent pas venir, sauf à avoir un motif de force majeure, pour lequel ils doivent obtenir une autorisation de l’autorité consulaire du lieu d’origine. Le résultat négatif d’un test PCR de moins de 72h est exigé. Les Chiliens ou résidents ont besoin d’une autorisation de déplacement pour sortir du pays. 

Lors de l’arrivée, une quarantaine de 5 jours est imposée à l’hôtel aux frais du voyageur puis, après un test négatif, les 5 jours suivants peuvent être effectués à domicile. Les enfants ne sont pas soumis à la quarantaine.

Comment se porte la communauté française ?

Tout le monde rêve de pouvoir venir en France, mais tous les Français n’en ont pas les moyens. En revanche, tous craignent les restrictions trop dures à l’arrivée qui les empêcheraient de venir, comme le fait de devoir respecter une quarantaine stricte à l’arrivée. L’épuisement psychologique est notable. Les gens se sentent très enfermés. Les motifs impérieux imposés par le gouvernement cet hiver pour pouvoir venir en France ont été très mal vécus. Le consulat a adopté un fonctionnement irrégulier. L’accès aux services est difficile. 

Nous nous sommes beaucoup engagés pour simplifier au maximum les démarches pour obtenir les aides « SOS » attribuées par le consulat. Le processus doit, malheureusement, être renouvelé tous les trois mois. Je regrette l’humiliation d’avoir à justifier des revenus très modestes, souvent liés à la vente d’un bien domestique pour pouvoir survivre. Les services sociaux du consulat sont débordés par cette surcharge de travail. Je salue leur dévouement. Côté entreprises, les Français ont pu bénéficier comme les entreprises chiliennes d’aides (ex fogape/cesantía..) mais beaucoup ont malheureusement dû fermer et sont rentrés en France. Il y a beaucoup de soutien pour les pymes (TPE) notamment, par exemple, à la chambre de commerce. 

Le service d’immigration est une épine dans mon pied d’élue de terrain : le système est totalement engorgé et si nous avons réussi à débloquer des situations, nous peinons sur d’autres. Autre blocage administratif, mais pour lequel nous avons un grand espoir d’aboutir prochainement : la reconnaissance mutuelle des permis de conduire. Le ministre des Affaires étrangères, Miguel ALLAMAND, est intervenu auprès de son homologue français, Jean-Yves LE DRIAN. Le ministère de l’Intérieur est désormais saisi, ce qui est une grande étape.

Malgré ce contexte, nous vivrons une séquence démocratique importante pour les Français du Chili, qui sont appelés à voter à partir de demain, vendredi, 12h heure de Paris, pour élire leurs élus locaux

Marie-Christine HARITCALDE

Conseillère des Français du Chili, conseillère à l’AFE

MONDE

Passe d’armes diplomatique sur le Proche-Orient. Après 8 jours de blocage au Conseil de sécurité des États-Unis à l’adoption d’une déclaration condamnant les violences au Proche-Orient, la France a présenté un projet de résolution appelant à une « cessation des hostilités » et à « un accès humanitaire » notamment à Gaza. Fin de non-recevoir de la diplomatie américaine : « Nous ne soutiendrons pas les actions qui, selon nous sapent les efforts en faveur d’une désescalade ». Benyamin NÉTANYAHOU a affirmé qu’il n’excluait pas de devoir « venir à bout » des islamistes du Hamas. Les hostilités se poursuivent, faisant de nombreuses victimes. La communauté française est durement éprouvée, comme en témoigne Daphna POZNANSKI

Le Liban dans l’engrenage. L’armée israélienne a annoncé avoir « visé des cibles en territoire libanais » après que « 4 roquettes ont été tirées depuis le Liban vers le territoire israélien ». 

BIDEN publie sa déclaration fiscale, renouant ainsi avec une tradition interrompue par son prédécesseur Donald TRUMP. Joe et Jill BIDEN ont gagné un peu plus de 600.000 dollars en 2020. 

La Cour suprême américaine va se pencher sur l’IVG. L’instance a accepté d’examiner une loi retoquée dans le Mississippi, qui veut interdire la quasi-totalité des avortements à partir de la 15e semaine de grossesse. Cela laisse augurer un revirement historique en faveur des opposants aux interruptions de grossesse. Décision attendue d’ici juin 2022. 

PELOSI pour un boycott des JO 2022. La présidente démocrate de la Chambre des représentants appelle à un « boycott diplomatique » des JO d’hiver 2022 à Pékin, afin de dénoncer les violations des droits humains en Chine. 

Réunion du Conseil de l’Arctique. Les 8 pays riverains de l’Arctique, dont les États-Unis et la Russie, devaient se réunir pour aborder les enjeux climatiques et les tensions militaires. La déclaration de Sergueï LAVROV, qui considère que l’Arctique est une zone d’influence légitime de Moscou et dénonce « l’offensive » occidentale dans la région a déjà donné le ton. Son homologue américain Antony BLINKEN, avec qui il a eu son premier échange bilatéral, l’a appelé à éviter ce genre de déclarations. 

Liste rouge de la diplomatie russe. La Russie a annoncé avoir classé la République tchèque et les États-Unis sur une liste de pays « inamicaux ». Ainsi, les États-Unis n’auront plus le droit d’employer de citoyens russes ou d’autres personnes physiques vivant sur le sol russe dans leur ambassade ou leurs consulats, tandis que la République tchèque ne pourra en employer que 19.

Les pro-NAVALNY bientôt exclus des législatives. Les députés russes ont adopté une proposition de loi interdisant aux personnes impliquées dans des groupes catalogués comme extrémistes de se présenter à ces scrutins. Un procès pour qualifier d’extrémistes la Fondation anticorruption (FBK) et les bureaux régionaux d’Alexeï NAVALNY a commencé lundi.

Une majorité d’indépendants élus à l’Assemblée constituante chilienne. Les 2 listes qui rassemblent des candidats allant du centre gauche au Parti communiste ont recueilli 33,22% des suffrages. 20,80% des voix pour la droite au pouvoir. Les candidats indépendants supplantent ceux des partis traditionnels et raflent le reste des votes. La nouvelle Constitution doit être rédigée dans un délai de 9 mois et être approuvée ou rejetée en 2022 par un référendum à vote obligatoire.

Sommet sur le financement de l’Afrique. Emmanuel MACRON a ouvert une conférence internationale consacrée à la relance économique du continent, avec l’ambition de mobiliser au moins 100 milliards de dollars. Pour éviter d’alourdir le fardeau de la dette, il propose « une nouvelle donne », passant à la fois par la mobilisation de l’investissement privé et le recours à un instrument financier peu utilisé, les droits de tirage spéciaux (DTS) du FMI.

Annulation de la dette soudanaise. La France va annuler la totalité de sa créance vis-à-vis du Soudan, qui s’élève à « près de 5 milliards de dollars », a annoncé Emmanuel MACRON. 

Le rapport Duclert, « un grand pas en avant » selon KAGAME. « Ce rapport dit que la France porte une énorme responsabilité dans ce qui s’est passé. C’est très important. La complicité n’a pas été retenue, cela signifie peut-être qu’il reste du travail à accomplir ». Le Président rwandais estime que les deux pays ont désormais l’opportunité de bâtir « une bonne relation ». Emmanuel MACRON se rendra au Rwanda « avant la fin du mois de mai ». 

Piraterie dans le golfe de Guinée. Une centaine de transporteurs et compagnies du secteur maritime international ont signé une déclaration appelant à créer une coalition pour mettre un terme à ce phénomène. En 2020, 130 des 135 enlèvements de marins recensés dans le monde ont eu lieu dans cette zone. 

EUROPE

Les États membres s’accordent sur les déplacements. Les ambassadeurs des 27 se sont entendus pour permettre l’entrée dans l’UE aux voyageurs de pays tiers ayant reçu depuis au moins 14 jours les doses nécessaires de vaccins autorisés au niveau européen, ou un sérum bénéficiant d’une homologation d’urgence par l’OMS (comme celui du chinois Sinopharm). Ils ont par ailleurs convenu de mettre en place un mécanisme d’urgence coordonné pour suspendre rapidement les arrivées d’un pays tiers en cas de détérioration de la situation due à l’apparition de variants.

L’UE dans les temps de passage. Au moins 200 millions de doses de vaccins ont été administrées dans l’UE, qui devrait donc être en mesure d’atteindre son objectif de vacciner 70% des adultes, soit environ 255 millions de personnes, d’ici fin juillet. Malte est en tête du classement, avec 32,5% de sa population entièrement vaccinée. 

Trop tôt pour rallonger. Il est, selon la commissaire européenne à la Concurrence, prématuré d’envisager une rallonge du plan de relance européen. Elle rappelle que l’UE n’a pour l’heure « pas dépensé un seul euro des 750 milliards prévus dans le 1er plan ». 

Lancement d’une enquête de « grande ampleur » sur le pantouflage dans l’UE. À son initiative, la médiatrice de l’UE, selon qui « l’effet néfaste du pantouflage sans contrôle est sous-estimé ». Sur l’année 2019, quelques 360 cadres ont quitté la Commission en vue d’intégrer le secteur privé.

L’UE solidaire avec l’Espagne face au Maroc. « Personne ne peut intimider ou faire chanter l’Union sur le thème migratoire » a déclaré la vice-présidente de la Commission. Le Premier ministre espagnol Pedro SANCHEZ avait avant elle promis de « rétablir l’ordre » dans l’enclave de Ceuta, où plus de 8.000 migrants ont afflué en provenance du Maroc voisin. Le nombre de passages a battu des records « en raison de l’absence de policiers marocains à la frontière marocaine ». Il pourrait s’agir d’un geste politique de Rabat contre Madrid qui accueille depuis plusieurs semaines, dans un hôpital, le chef des indépendantistes sahraouis du Polisario. 

Nouvelle étape pour le SCAF. Après de long mois d’incertitudes, Paris, Berlin et Madrid se sont dits prêts à lancer les contrats d’études du Système de combat aérien futur devant mener à un démonstrateur en vol en 2027. L’accord entre les 3 pays prévoit le « respect de la propriété intellectuelle des industriels et pas de boîte noire dans le programme ». 

Renonciation à des sanctions dans le cadre de Nord Stream 2. Les États-Unis ont finalement décidé de ne pas sanctionner l’entreprise chargée du projet d’oléoduc Nord Stream 2, financé par le géant gazier public russe Gazprom. L’imposition de sanctions « aurait affecté les relations des États-Unis avec l’Allemagne, l’UE, et d’autres alliés et partenaires européens ». 

Un président du Conseil bénévole. Mario DRAGHI a annoncé qu’il renonçait à sa rémunération pour son poste à la présidence du Conseil italien. 

Irlande du Nord : le Royaume-Uni veut une solution avant le 12 juillet. Londres enjoint l’UE à trouver un accord au sujet des difficultés posées par les dispositions douanières post-Brexit en Irlande du Nord avant le 12 juillet, date à laquelle des marches orangistes commémorent la domination protestante sur la province. 

Démission de la ministre allemande de la Famille. Régulièrement citée comme l’étoile montante du SPD, Franziska GIFFEY a démissionné de son poste en raison des soupçons persistants de plagiat sur sa thèse de doctorat, datant de 2010. Elle entend néanmoins rester la candidate du SPD aux élections régionales de Berlin en septembre. 

Catalogne. Les 2 principaux partis indépendantistes ont trouvé un accord pour continuer à gouverner ensemble la région. Il aura pour principal effet d’éviter un nouveau scrutin qui aurait dû être convoqué si la Catalogne n’avait pas eu un nouveau président à la date du 26 mai.

Le plan de relance ratifié de justesse par le Parlement finlandais. Les députés du Parti de la coalition nationale l’ont critiqué, estimant qu’il était injuste pour les pays du nord de l’Europe. À ce jour, l’Autriche, la Hongrie, les Pays-Bas, la Pologne et la Roumanie doivent encore ratifier le plan. 

Hongrie. Le maire de Budapest a annoncé qu’il participerait à la primaire de l’opposition pour décider qui affrontera Viktor ORBAN aux élections générales qui devraient se tenir en avril 2022. 

POLITIQUE INTÉRIEURE

Un air de liberté. Plusieurs restrictions ont été allégées ce mercredi, jour de réouverture des terrasses des bars et restaurants, des musées, cinémas et commerces non essentiels. Emmanuel MACRON ainsi que plusieurs membres du gouvernement n’ont pas hésité à marquer le coup sur les réseaux sociaux. La prochaine étape d’allègement des restrictions est prévue le 9 juin, avec le passage du couvre-feu à 23h et la réouverture des bars et des restaurants en intérieur.

MACRON reprend « son bâton de pèlerin ». Conformément à son souhait de prendre « le pouls du pays », le Président de la République va effectuer des déplacements très réguliers dans toute la France, « dans les villages, comme dans les grandes agglomérations, parfois sur plusieurs jours ». 

CASTEX en train couchette. Le Premier ministre devait être le passager d’honneur du train de nuit Paris-Nice, le premier à circuler après trois ans d’arrêt. Il souhaite ainsi mettre en lumière la « concrétisation rapide du plan de relance », qui consacre 5,3 milliards d’euros au secteur ferroviaire. 

Fin prochaine du masque en extérieur. Alors que la mesure est de plus en plus contestée, Oliver VÉRAN a annoncé que l’obligation de porter le masque en extérieur pourrait « rapidement » être levée. Deux conditions : poursuite de la campagne de vaccination et de la baisse du nombre de transmissions. 

La vaccination ouverte à tous les adultes à la fin-mai. Annonce de Jean CASTEX. Le calendrier vaccinal du gouvernement est donc avancé de deux semaines. 

BAYROU veut un « pacte national pour la démographie ». Estimant que la France « a sans doute plus besoin que ses voisins d’une démographie dynamique », le haut-commissaire au Plan assure que le pays devra joueur sur deux leviers : « avoir plus d’enfants ou accueillir des personnes d’autres pays ». « Il faut une politique familiale qui permette aux gens d’avoir le nombre d’enfants qu’ils souhaitent ». 

Une manifestation très politique. Plusieurs dizaines de milliers de policiers ont manifesté devant l’Assemblée nationale pour demander une plus forte protection des policiers, estimant, à l’instar du secrétaire général du syndicat Alliance, que « le problème de la police, c’est la justice ». De très nombreuses personnalités politiques se sont rendues au rassemblement, y compris Gérald DARMANIN, dont la présence a fait débat. Le gouvernement a déposé, le même jour, un amendement au projet de loi confiance dans la justice prévoyant de porter à 30 ans la peine de sûreté pour les personnes condamnées à perpétuité pour un crime contre un policier ou un gendarme. 

Déplacements vers et depuis les Outre-mer. Le gouvernement a annoncé un allègement du dispositif des motifs impérieux justifiant les déplacements ainsi que les mesures de quarantaine qui s’imposent aux voyageurs, sauf ceux se rendant ou revenant de Guyane, où le nombre de contaminations augmente. Les élections pourraient d’ailleurs y être reportées

Nouvelles aides pour la culture. Roselyne BACHELOT a annoncé une nouvelle enveloppe de 150 millions d’euros pour aider les secteurs du cinéma et du spectacle vivant dans la phase de réouverture.

HOLLANDE plaide pour « une nouvelle étape de décentralisation ». L’ancien Président estime que le sujet sera primordial lors de la campagne présidentielle, car « le Grand débat avait fait apparaître une aspiration décentralisatrice qui n’a pas été satisfaite ». Il estime par ailleurs que les élections locales devraient toutes êtes regroupées le même jour, afin notamment de « donner du sens au vote » et d’élever « le niveau de participation ».

« Ils vont pouvoir tenir le conseil des ministres à Lille ». Trois nouveaux membres du gouvernement rejoignent la liste LREM dans les Hauts-de-France : Gérald DARMANIN et Alain GRISET dans le Nord, ainsi qu’Agnès PANNIER-RUNACHER, en dernière position dans le Pas-de-Calais. La liste comprenait déjà le garde des Sceaux Éric DUPOND-MORETTI et est conduite par Laurent PIETRASZEWSKI, secrétaire d’État chargé des Retraites. 

Tentative d’apaisement en PACA. À l’issue d’un conseil stratégique de LR, Christian JACOB, a souhaité « la victoire » de Renaud MUSELIER afin d’« empêcher le basculement » de la région PACA au profit du RN. Une déclaration prononcée au lendemain du retrait par la fédération LR des Alpes-Maritimes de son soutien à la liste de M. MUSELIER, sur laquelle figure des candidats LREM. 

Autre point de tension. L’eurodéputée Nadine MORANO a indiqué qu’elle « ne voterait pas » pour la liste du LR Jean ROTTNER, accusant le président sortant de préparer une alliance avec LREM. 

LR veut valoriser le rôle des seniors. Le parti propose de créer un contrat « travailleurs expérimentés » pour les plus de 55 ans, exonéré des charges sociales pendant 2 ans pour l’entreprise. Il est également envisagé de « rendre le cumul emploi-retraite plus attractif ». 

PARLEMENT

Assemblée nationale

Enregistrement et diffusion des procès. L’Assemblée a débuté l’examen du projet de loi confiance dans l’institution judiciaire porté par Éric DUPOND-MORETTI, qui a notamment défendu la diffusion des procès : « Je veux que les Français voient comment on juge ». L’idée du ministère est celle d’un programme télévisé régulier, « thématique par thématique » avec des décryptages de professionnels. 

Sénat

Texte sur la sortie de l’état d’urgence sanitaire. Le Sénat a adopté une version largement modifiée du projet de loi. Selon cette nouvelle version, un régime « intermédiaire » serait institué du 1er juillet au 15 septembre, permettant au gouvernement de prendre des mesures de restriction, à l’exclusion de mesures « fortement attentatoires aux libertés » comme la fermeture d’établissements. Sur le pass sanitaire, une série de garanties ont été adoptées, dont l’habilitation par le préfet des personnes autorisées à procéder aux contrôles.

ÉCONOMIE & DÉFENSE

Rapport de la Cour des comptes sur les retraites. Les erreurs dans le calcul des pensions ont été plus nombreuses en 2020 : un dossier sur six est concerné et dans les trois quarts des cas ces erreurs se font au détriment des retraités. Le rapport mentionne le contrôle de l’existence des assurés titulaires de prestations de retraite qui résident à l’étranger : « Le traitement par reconnaissance optique des certificats d’existence, mis en œuvre par l’AGIRC-ARRCO pour le compte de l’ensemble des régimes de retraite, présente des faiblesses. Les supervisions de la CNAV sur les certificats d’existence validés dans le cadre de ce dispositif font apparaître un taux de non-conformité d’environ 10% ». 

Chute du bitcoin. Le cours de cette monnaie électronique a baissé de 14% ce mercredi, après que trois fédérations bancaires chinoises ont appelé les établissements financiers à ne pas accepter ni utiliser de cryptomonnaies comme moyen de paiement.

Déficit en Allemagne. L’Allemagne pourrait déroger en 2023, pour la 4ème année consécutive, à ses règles constitutionnelles d’équilibre budgétaire, cette fois afin de respecter ses nouvelles ambitions climatiques, récemment relevées. 

La fiscalité des entreprises au XXIème siècle. Tel est l’objet d’une communication diffusée par la Commission européenne. Y figure notamment la proposition d’un BEFIT, un corpus réglementaire unique pour l’imposition des sociétés. 

SANTÉ, SOCIÉTÉ ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

« L’enquête qui accuse LE PEN ». C’est ainsi que Le JDD a titré sa dernière Une, relayant les résultats des investigations de l’Office central de lutte contre la corruption et des infractions financières et fiscales. Le RN est soupçonné d’avoir « de manière concertée et délibérée » mis en place un « système de détournement » des enveloppes allouées par l’UE à chaque député pour rémunérer des collaborateurs parlementaires. 

MACRON au secours de France 4. Le Président a annoncé son souhait de voir la chaîne poursuivre sa « mission » en faveur de la jeunesse et de la culture sur la TNT. La chaîne, dont la fermeture était programmée en août, « a pris une place à part dans les foyers, notamment depuis la pandémie ». 

Parvis risqué. Le parvis de la cathédrale Notre-Dame a été fermé provisoirement au public en raison de la concentration importante de plomb causée par l’incendie d’avril 2019. 

Sommeil de plomb. Près d’un tiers des enfants et des adolescents ont eu plus de difficultés pour s’endormir après le 1er confinement instauré au printemps 2020. 

Les recommandations de l’AIE. Selon une feuille de route de l’Agence internationale de l’énergie, le monde doit renoncer « maintenant » à tout nouveau projet pétrolier ou gazier s’il veut atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et avoir une chance de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. 

Une COP26 en présentiel. Le président de la conférence a confirmé que ce sommet sur le climat prévu en novembre à Glasgow serait bien organisé « en présentiel » malgré la pandémie, promettant « d’explorer toutes les mesures de sécurité possibles contre la Covid ». 

Nombre de déplacés interne. Selon deux ONG, près de 55 millions de personnes ont été contraintes de fuir au sein de leur propre pays en 2020, un record depuis 10 ans. Ces personnes déplacées internes sont maintenant deux fois plus nombreuses que les 26 millions de réfugiés. 

Un retour retentissant. Le sélectionneur de l’équipe de France de football a décidé de retenir Karim BENZEMA, meilleur joueur français privé de sélection depuis plus de 5 ans. Une décision commentée par de nombreux responsables politiques dont Emmanuel MACRON, qui l’a publiquement soutenue

Davos. L’édition 2021 du Forum de Davos qui devait se tenir à Singapour est annulée, la prochaine rencontre n’aura lieu qu’au 1er semestre 2022.