menu
Rassemblement des Français de l'étrangerL'hebdo indépendant. L'information pour les français de l'étranger
search
search

Bulletin n°803

publié le 5/27/2021

file_copy
PDF

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Déplacements internationaux. Le 9 juin sera annoncée la liste « verte » des pays hors espace européen depuis lesquels les déplacements seront facilités. 17 pays sont actuellement en zone « rouge » : les voyageurs resteront soumis à des restrictions très fermes (test de moins de 36h, quarantaine sur arrêté préfectoral contrôlée par les forces de l’ordre, assortie de sanction élevée). Selon les déclarations de Jean-Yves LE DRIAN, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, les voyageurs venant de pays en zone « orange » pourraient venir avec un allègement des restrictions s'ils sont vaccinés avec un des quatre vaccins homologués par l’Agence européenne du médicament (AEM).

Déplacements à l’intérieur de l’espace européen. Ils devraient être facilités par l’entrée en vigueur d’ici au 1er juillet d’un « certificat vert européen », dispositif devant être reconnus (et lisible) partout en Europe, qui permet aux voyageurs de prouver soit qu’ils ont été vaccinés, soit qu’ils ont réalisé un test dont le résultat est négatif, soit qu’ils sont immunisés à la suite d’une contamination. Il s’agit simplement d’une facilité : les pays européens restent en droit d’imposer des restrictions à l’arrivée. À noter qu’ils peuvent également décider d’admettre les vaccins non homologués par l’AEM.

Élections consulaires. Reportées en Inde et à Madagascar, les élections des représentants locaux des Français de l’étranger se sont déroulées dans un premier temps par Internet. Ce mode de participation, à distance et par anticipation, a connu une participation nettement plus marquée qu’en 2014, alors que seuls 80.000 votes environ avaient été comptabilisés dans l’urne électronique : 176.734 votes ont cette fois été exprimés par voie électronique. Le nombre de connexions au portail de vote par Internet n’ayant pas pu aboutir s’élève tout de même à 96.528. 

Le vote « en présentiel ». Ce samedi sur le continent américain et dans les Caraïbes, ce dimanche dans le reste du monde. Il est également possible de voter par procuration.

SOS – aides en détresse. En 2020, à partir du mois de mai, date de la mise en place des aides d’urgence Covid pour les Français de l’étranger, 4,7 millions d’euros ont été versés, soit 30.000 aides attribuées. Rappelons que le budget voté était de 50 millions. Le SOS a été reconduit pour 2021 et « financé sur la base du report de crédits généraux, tel que figurant dans l'arrêté du 15 mars 2021, publié au JO le 18 mars 2021, soit 25 millions d’euros pour ce dispositif ». Depuis début 2021, seuls « 1,9 million d’euros ont été versés, soit 13.452 aides attribuées ».

Évolution des critères : non seulement les critères prennent désormais en considération la précarité du foyer ou du demandeur, en plus de la diminution de ses ressources, mais le rythme auquel les justificatifs doivent être apportés pour continuer à recevoir l’aide est accéléré : les dossiers complets doivent être redéposés tous les trois mois. « Humiliant » ont dénoncé les conseillers des Français d’Amérique latine dans une lettre à Jean-Yves LE DRIAN qui, alerté des difficultés pour obtenir l’aide en 2020, avait consenti à assouplir les critères. Les élus s’inquiètent également de la surcharge de travail des services sociaux des consulats, débordés face à la tâche. « Nécessaire pour éviter les fraudes » a répondu le cabinet du ministre. 

« Qui voudrait d’un consul ou d’un ambassadeur étiqueté politiquement ? ». C’est la question posée par une cinquantaine de diplomates dans une tribune au Monde. Ils étrillent la réforme de la haute fonction publique qui constituerait « un danger pour nos institutions ». 

ÉPIDÉMIE DANS LE MONDE : POINT DE VUE DES CONSEILLERS DES FRANÇAIS DE L’ETRANGER

Québec

Quel est le quotidien dans les provinces orientales du Canada ? 

La circulation entre les provinces est restreinte. De ce fait, Moncton se retrouve isolé depuis plus d’un an. Une centaine de nos compatriotes attendent pour obtenir leur passeport français et sont donc pris en otage. Cela montre une fois de plus l’importance de redonner au Consulat général de Moncton ses pleines fonctions permanentes de chancellerie ou, à tout le moins, d’y avoir l’équipement sur place pour prendre les données biométriques comme c’était le cas auparavant. En dehors des tournées consulaires, la seule solution pour nos compatriotes étant de venir à Montréal, avec frais d’avion, de séjour de nourriture, manque à gagner… cela revient à faire payer le passeport français 1.500 dollars ou 2.000 dollars canadiens. Pour une famille, c’est rédhibitoire. Rappelons que le passeport canadien peut être obtenu sans déplacement.

Comme en France, le gouvernement québécois a prévu un plan de déconfinement graduel. Dès lundi prochain, la majeure partie du Québec passera en zone orange (retour des élèves de 3e, de 4e et de 5e secondaire à temps plein en présentiel, ouverture des salles à manger des restaurants). Les régions de Montréal et de Laval demeurent toutefois en zone rouge et devront patienter au moins jusqu’au 7 juin pour en sortir. Parmi les mesures en vigueur dans les zones rouges, un couvre-feu qui s’étend de 21 heures 30 à 5 heures du matin.

La situation est moins tendue dans le Nouveau-Brunswick où toutes les régions sont en zone jaune avec des restrictions plus allégées. Les déplacements demeurent encadrés, notamment entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick ou l’Île-du-Prince-Édouard. Les gens qui effectuent ces déplacements dans le cadre de leur travail, leurs études, la garde de leurs enfants ou des services vétérinaires essentiels doivent respecter un protocole très strict. 

Tous les voyageurs arrivant au Canada sont soumis à une quarantaine stricte, dont l’application est très contrôlée et la violation sévèrement sanctionnée. Toutes les informations sont facilement disponibles en ligne.

Comment se porte la communauté française ?

Nos compatriotes font preuve d’une grande résilience. Ils ont accepté avec courage des mesures très fortes, qui ont durement impacté notre quotidien, qu’il s’agisse de la fermeture fréquente des écoles, des limites à la liberté de circulation ou encore des mesures de quarantaine extrêmement strictes. L’arrivée des beaux jours ainsi que le développement de la campagne vaccinale redonne espoir. Comme partout dans le monde, nous en avons besoin.

Néanmoins, je note un sentiment de déception des Français de Montréal et des provinces orientales, qui n’est sans doute pas circonscrit à ce territoire profondément attaché à la France. Qu’il s’agisse du maintien d’une fiscalité sur les revenus du patrimoine en France – alors qu’elle a été supprimée en Europe -, ou de l’interdiction de rentrer en France au début 2020 sauf motif impérieux, les Français ont de plus en plus le sentiment d’être fort peu considérés par le Gouvernement. Je regrette que l’intérêt qu’on nous porte soit limité à la période électorale que nous vivons. 

Ce temps de la campagne consulaire aura néanmoins été l’occasion de demander des comptes à nos dirigeants sur les décisions fort peu favorables qui sont prises à notre encontre. On nous annonce une forte participation par Internet : je dénonce fermement la mise en place de ce mode de scrutin au détriment du vote par correspondance, largement utilisé par un grand nombre de grandes démocraties, à commencer par nos voisins italiens. La participation aurait sans conteste été largement plus importante : le vote par Internet est complexe et exclut nos aînés, ce qui me semble extrêmement préoccupant, comme toute démarche aveugle de dématérialisation des services publics. Le progrès oui ! L’exclusion, non. 

MONDE

Au Mali, « un coup d’État dans le coup d’État ». Le président de transition du Mali et le Premier ministre ont été démis de leurs fonctions, a annoncé le colonel Assimi GOÏTA, vice-président du pays, qui les accuse de « sabotage de la transition ». Ils ont été arrêtés par des militaires peu après avoir annoncé un nouveau gouvernement intérimaire dont ils avaient écarté des officiers de la junte. Les deux hommes ont été libérés. Washington suspend son « assistance aux forces de sécurité du Mali ». 

MACRON au Rwanda. Une visite, ce jeudi et vendredi, afin de « consacrer une nouvelle étape dans le rapprochement et sans doute une étape finale de normalisation des relations ». 

Document sensible. Le quotidien Libération a publié une « déposition » écrite de Michel ROCARD, ancien Premier ministre, dans laquelle il avait critiqué en 1998 la politique française au Rwanda avant et durant le génocide des Tutsis. Ce document était jusqu’ici resté secret, car la commission de l’historien Vincent DUCLERT s’est vu refuser par le bureau de l’Assemblée nationale l’accès aux archives de la mission parlementaire de 1998. 

Assemblée annuelle de l’OMS. Le directeur général de l’organisation a dénoncé une « scandaleuse inégalité » dans la distribution des vaccins, indiquant que plus de 75% des vaccins avaient pour l’heure été administrés dans seulement 10 pays. Emmanuel MACRON a par ailleurs annoncé que l’Académie mondiale de la santé ouvrirait ses portes à Lyon en 2023. Elle est destinée à « devenir la structure de formation de référence en matière de santé publique ». 

Le nombre de victimes du Covid serait sous-estimé. Le bilan officiel s’élève à un peu plus de 3 millions de morts dans le monde. Selon l’OMS, il y aurait en fait « environ 6 à 8 millions » de victimes. 

Contre-offre de la Maison-Blanche sur le plan d’infrastructures. Le plan présenté aux sénateurs a été raboté de 600 milliards de dollars, à 1.700 milliards de dollars. Ce nouveau projet concrétise « l’art de trouver un terrain d’entente » alors que les Républicains avaient exprimé jusqu’alors une fin de non-recevoir. La nouvelle proposition conserve en revanche plusieurs des dispositions du plan auxquelles les Républicains sont profondément opposés.

BIDEN renonce aux sanctions contre Nord Stream 2. Elles auraient selon lui été contre-productives, en dégradant les relations avec les pays européens, d’autant que le projet de gazoduc est presque achevé. 

Sommet russo-américain. Joe BIDEN rencontrera Vladimir POUTINE le 16 juin à Genève. Ce 1er tête-à-tête aura lieu dans la foulée, côté occidental, des réunions des dirigeants du G7 et de l’OTAN qui feront la part belle à l’affichage d’un front commun anti-Moscou. 

Pékin enjoint l’UE à abandonner son attitude de « confrontation ». Le ministère chinois des Affaires étrangères a appelé Bruxelles à lever en premier les sanctions prises contre des responsables du régime communiste, accusés de participer à la répression des musulmans ouïghours au Xinjiang. Ces sanctions avaient été suivies de représailles chinoises à l'encontre d’eurodéputés. 

NÉTANYAHOU répond à LE DRIAN. Le ministre des Affaires étrangères avait déclaré que « le risque d’apartheid » était fort en Israël « si on continue à aller dans une logique à un État ou du statu quo. Même le statu quo produit cela ». Le Premier ministre israélien a fustigé cette déclaration « éhontée, fausse et sans fondement ». 

Présidentielle sous contrôle en Iran. Les autorités ont publié une liste de 7 candidats autorisés à se présenter à l’élection. À noter le rejet de la candidature d’Ali LARIJANI, ancien président du Parlement. Le président Hassan ROHANI a indiqué avoir écrit au guide suprême pour lui demander d’autoriser une concurrence accrue au scrutin : « Le cœur des élections, c’est la concurrence. Si vous enlevez cela, vous avez un cadavre. » 

Scrutin sans suspense. Les Syriens étaient appelés aux urnes ce mercredi pour l’élection présidentielle. Le Président Bachar al-ASSAD, dont la réélection ne fait aucun doute, a déclaré que les critiques des Occidentaux ne « valaient rien ». Entre autres observations, Washington a notamment déclaré que la présidentielle syrienne n’était « ni libre ni juste ». 

Fermeture de l’ambassade australienne en Afghanistan. Le Premier ministre Scott MORRISON justifie cette décision par « l’environnement de sécurité » qui est « de plus en plus incertain » avec le retrait progressif des troupes américaines. 

« Le bon voisinage n’est pas à sens unique ». Le ministre marocain des Affaires étrangères a enjoint l’Espagne à ne pas aggraver les tensions déclenchées par l’hospitalisation de Brahim GHALI, chef du Front Polisario. Les autorités marocaines réclament une enquête « transparente » et « la prise en compte des plaintes déposées contre lui ». 

LASSO officiellement investi. Élu en avril, Guillermo LASSO a officiellement pris ses fonctions comme Président de l’Équateur. Les présidents du Brésil, de la République dominicaine et d’Haïti, ainsi que le roi d’Espagne ont notamment assisté à sa prestation de serment. 

EUROPE

Les 27 veulent « accélérer le partage de vaccins ». Le Conseil européen a rappelé que « seule une riposte globale, à l’échelle mondiale » permettrait de contenir « les répercussions de la pandémie » et a fixé l’objectif de faire don d’au moins 100 millions de doses de vaccins « d’ici à la fin de l’année ».

Sanctions contre la Biélorussie. Les dirigeants européens ont fustigé une « action inacceptable », « une piraterie des temps modernes » selon Jean-Yves LE DRIAN, après le détournement d’un avion de ligne vers Minsk pour arrêter un dissident. Les 27 États membres ont demandé à leurs compagnies aériennes d’éviter le survol de la Biélorussie et réclamé « la libération immédiate » de l’opposant Roman PROTASSEVITCH et de sa compagne. En Russie, le Kremlin estime n’avoir aucune raison de douter des explications du régime d’Alexandre LOUKACHENKO, qui affirme avoir dérouté un avion uniquement à cause d’une alerte à la bombe. 

Des fonds pour lutter contre l’impact de la crise sanitaire. La Commission a approuvé la modification de 5 programmes opérationnels, afin d’augmenter de 286,5 millions d'euros le financement disponible pour les investissements en France, à Malte et en Slovénie pour contribuer à lutter contre les effets de la pandémie. 

Surveillance de masse. La Cour européenne des droits de l’homme a admis que les États pouvaient procéder à des surveillances de masse des communications mais insiste sur le fait que les systèmes de collecte doivent apporter des « garanties de bout en bout » sur le respect de la vie privée. 

Londres veut 100% de contrôles numériques aux frontières en 2025. Le gouvernement prévoit de renforcer les contrôles avec un système entièrement numérisé qui permettra de « compter les entrées » dans le pays. Les personnes venant au Royaume-Uni sans visa ou statut d'immigration devront demander une autorisation de voyage (ETA) en ligne sur le modèle de ce qui existe pour voyager aux États-Unis.

Recul du commerce avec le Royaume-Uni. Le commerce avec l’UE a reculé de presque 25% au cours des 3 premiers mois faisant suite à la sortie britannique du marché unique. 

La Suisse clôt la discussion. Après des mois de tergiversations, Berne a mis un terme aux négociations sur l'accord visant à homogénéiser le cadre juridique concernant la participation de la Suisse au marché unique de l’UE. Le gouvernement a notamment estimé que cela mettrait en péril sa politique migratoire. L’UE a « regretté » cette décision. 

Chute d’un téléphérique en Italie. L’accident a fait 14 morts. 3 personnes ont été incarcérées : elles étaient au courant de la défaillance du système de freinage. 

Retour du transpyrénéen. À un an de la présidentielle, Manuel VALLS a exprimé sa volonté de quitter Barcelone et de s’établir de nouveau à Paris : « Maintenant, je sais que je suis majoritairement français : dans mes valeurs, dans ma façon de penser et de faire de la politique ». 

Un nouveau président en Catalogne. L'exécutif catalan a un nouveau visage, Pere ARAGONÈS, indépendantiste modéré. Il a déjà fait part de son intention d’obtenir un nouveau référendum d'auto-détermination de la Catalogne.

La Hongrie hors du contrat de l’UE avec Pfizer. Les autorités estiment que le pays est suffisamment armé face au Covid, grâce notamment aux vaccins russe et chinois. 

Le Premier ministre slovène reste au pouvoir. Janez JANSA, dont la cote de popularité est au plus bas et à qui l’on reproche une mauvaise gestion de la crise sanitaire, a survécu à une nouvelle motion de censure. Il devra assurer la présidence tournante de l’UE à compter du 1er juillet. 

Hausse inattendue des naissances en Norvège. Suivant une tendance inverse à celle de ses voisins, le pays connait une croissance inhabituelle des naissances : 13.700 enfants sont nés en Norvège au cours des 3 premiers mois de 2021. C'est presque 700 de plus qu’au 1er trimestre de 2020.

POLITIQUE INTÉRIEURE

Le chef de l’État « très confiant » dans la capacité de redressement du pays. « Je relierais la période que nous vivons à la fin du Moyen Age et au début de la Renaissance. C'est l'époque de phénomènes qui forgent un peuple, je dirais même de la réinvention d'une civilisation » a déclaré Emmanuel MACRON dans un entretien fleuve à Zadig. Il a complété son analyse historique par une ambitieuse comparaison géographique entre la Californie et la Seine-Saint-Denis, qui représente selon lui « un espace unique de transformation économique et sociale ». 

Langues régionales : MACRON s’en mêle. Le Président de la République a assuré que « rien ne saurait entraver » l’enseignement immersif en langues régionales, et « demandé au gouvernement et au Parlement de trouver les moyens de garantir leur transmission », quelques jours après que le Conseil constitutionnel a partiellement censuré la proposition de loi sur les langues régionales. Jean-Yves LE DRIAN, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, dont la terre d’élection est la Bretagne, avait appelé le Premier ministre à des « éclaircissements », alors que la saisine des Sages aurait été pilotée par le ministère de l’Éducation. 

Réforme de la PAC. Le ministre de l’Agriculture Julien DENORMANDIE a présenté le Plan stratégique national, déclinaison française de la PAC. Les options retenues ont divisé les syndicats, dont certains regrettent une « PAC qui soutient un modèle agricole à bout de souffle ». 

Aide au tourisme. Olivier DUSSOPT a annoncé que le projet de loi de finances rectificative présenté le 2 juin comprendrait 15 milliards d’euros de mesures d’urgence supplémentaires ciblées sur les entreprises du tourisme « ayant connu les plus grandes difficultés » du fait de la crise sanitaire. 

Un retour « progressif vers les lieux de travail ». La règle du 100% télétravail va être levée à compter du 9 juin, a annoncé Élisabeth BORNE. Le gouvernement va « redonner la main aux employeurs et aux salariés pour qu’ils déterminent le nombre de jours adaptés ». « La fonction publique va passer à 3 jours de télétravail minimum ». 

Enveloppe de 700 millions d’euros pour revaloriser les enseignants. Annonce du ministre de l’Éducation nationale, qui précise que la ventilation sera discutée « au long du mois de juin » avec les organisations syndicales. Ces dernières ont pour beaucoup fait part de leur déception, jugeant l’enveloppe trop limitée « au vu du nombre d’agents et au vu du retard pris en matière salariale ». 

DARMANIN rétropédale sur sa plainte contre PULVAR. Le ministre de l’Intérieur avait exprimé sa volonté de porter plainte contre l’ancienne journaliste pour une « succession de propos » jugés insultants envers la police. Une initiative qui aurait déplu au sommet de l’État et qu’il n’a pas menée à son terme : estimant que Mme PULVAR avait mis de l’eau dans son vin, il lui a proposé une rencontre, qu’elle a acceptée.

SCHIAPPA arrose BIGARD. L’humouriste s’était distingué lors d’une manifestation au cours de laquelle il a notamment comparé les antivaccins « aux juifs pendant la Seconde Guerre mondiale ». La séquence, très relayée, contient également des propos insultants à l’endroit de certains ministres. Elle illustre, selon la ministre déléguée à la Citoyenneté, « les ravages de l’alcoolisme ». 

Défense du « front républicain ». L’ancien ministre de l’Intérieur Christophe CASTANER soutient cette stratégie au second tour des élections régionales contre le RN, qu’il a qualifié de « parti raciste ». Selon lui, Marine LE PEN reste « celle qui, il y a 10 ans, dansait en Autriche avec des nazis ». 

Poussive poursuite des discussions à gauche. Une 3ème réunion des partis et organisations de gauche dans la perspective de l’élection présidentielle aura lieu en juillet, après celle qui s’est tenue ce lundi et qui a été minée par le débat sur la participation de certains responsables à la manifestation des policiers. LFI ne devrait pas assister à la nouvelle réunion et privilégie l’appel unitaire pour la défense des libertés publiques qui va déboucher sur une manifestation le 12 juin. 

Incorruptible MORANO. « On ne m’achète pas pour un plat de lentilles » a réagi l’eurodéputée LR à l’hypothèse de la voir un jour intégrer un gouvernement de Marine LE PEN. Elle ne se dit pas en phase avec la candidate RN, qui a « plutôt un programme de gauche » sur les questions économiques. 

Les « régions gagnables » du RN. Marine LE PEN a déclaré que la région Bourgogne-Franche-Comté, faisait partie du « top 3 des régions gagnables » par son parti, sans toutefois indiquer quelles étaient les autres régions qui complètent ce trio. 

Sondage en PACA. Renaud MUSELIER et Thierry MARIANI seraient au coude à coude avec 50% d’intentions de vote en cas de duel au second tour des régionales, selon un sondage Elabe pour BFMTV. En cas de maintien de la liste d’union à gauche, M. MARIANI arriverait en tête avec 45% d’intentions de vote, devant M. MUSELIER (37%) et la liste du Rassemblement écologique et social (18%). 

PARLEMENT

Assemblée nationale

Confiance dans l’institution judicaire. L’Assemblée a adopté avec les seules voix de la majorité le texte porté par Éric DUPOND-MORETTI. La gauche s'est opposée à cette réforme vue comme « flattant l'opinion », tandis que les élus LR ont préféré l’abstention, moquant la « méthode Coué » de la confiance et des mesures qui « ne résoudront pas la cassure profonde entre police et justice ». 

Un texte pour lutter « contre le commerce illégal de drogues ». Le député LFI Éric COQUEREL a déposé une proposition de loi, cosignée par une quinzaine de députés dont certains de la majorité, visant à légaliser le cannabis, avec pour objectif de maintenir la pression sur l’exécutif sur ce sujet. 

Sénat

Dépoussiérage. La commission des Lois a approuvé la proposition de loi dite « Balai 2 » qui vise à l’abrogation de 163 lois, votées entre 1941 et 1980, considérées comme « manifestement obsolètes ». 

Rejet d’une « aide exceptionnelle ». Les sénateurs ont retoqué la proposition de loi du groupe écologiste qui prévoyait le versement d’une « aide exceptionnelle de 100 euros par mois » aux bénéficiaires des APL pour lutter contre l’aggravation de la pauvreté liée à la crise. 

Hilarant. Le Parlement a adopté définitivement une proposition de loi visant à lutter contre l’usage du protoxyde d’azote ou « gaz hilarant » comme drogue récréative par les jeunes. Le texte punit plus généralement de 15.000 euros d’amende le fait de « provoquer un mineur à faire un usage détourné d’un produit de consommation courante pour en obtenir des effets psychoactifs ».

ÉCONOMIE & DÉFENSE

Statistiques de la représentation syndicale. La CFDT a conforté sa place de premier syndicat du privé, avec 26,77% des suffrages, en légère hausse (+ 0,38 point), devant la CGT, qui recule assez fortement (22,96%, − 1,89), selon les chiffres publiés par la direction générale du travail.

LECOINTRE pessimiste pour 2030. Selon le chef d’état-major des armées françaises, le risque de conflit va s’accroitre dans la prochaine décennie. Il estime que « dans 10 ans, l’Europe sera toujours engagée au Sahel et sans doute plus qu’aujourd’hui ». 

Dublin snobe Washington. Le ministre des Finances irlandais a déclaré que l’Irlande n’avait pas l’intention d’augmenter son taux d’imposition sur les sociétés, fixé à 12,5%, rejetant ainsi la proposition américaine. Le Trésor américain veut un taux d’imposition minimum de 15%, avec l’objectif d’être « ambitieux » et « d’augmenter ce taux ». 

Grosse opération d’Amazon. La firme américaine a annoncé le rachat du studio hollywoodien MGM pour 8,45 milliards de dollars. 

SANTÉ, SOCIÉTÉ ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

Des cookies difficiles à refuser. La Cnil a mis en demeure une vingtaine d’organismes, dont « d’importantes sociétés de l’économie numérique », qui ne permettent pas aux utilisateurs de leurs sites internet de refuser les cookies (les traceurs permettant de suivre leur activité sur le site) aussi facilement que de les accepter. Ils ont un mois pour se mettre en conformité avec la nouvelle législation.

Mal-être des salariés. Selon un baromètre de la santé psychologique des salariés français, « le taux de burn-out a doublé en un an, culminant à 2 millions de personnes en burn-out sévère ». 

Nouvelle mise à jour de TousAntiCovid. L’application sera dotée au 9 juin d’un cahier de rappel numérique pour permettre aux clients des salles de sport et à ceux des bars et des restaurants en intérieur d’être alertés s’ils ont été en contact avec une personne positive au Covid-19 dans ces lieux. 

Du changement à la tête du Louvre. La présidente du Musée d'Orsay et du Musée de L'Orangerie, Laurence des CARS a été choisie pour remplacer Jean-Luc MARTINEZ à la tête du Louvre. 

Tabagisme. D'après le baromètre de Santé publique France, la baisse du nombre de fumeurs (constante entre 2016 et 2019) a été stoppée nette en 2020 et rebondit même chez les personnes aux revenus les plus faibles. 

CARNET

Décès de Christian BARROS, conseiller des Français du Congo-Brazzaville, patron du Medef de Pointe-Noire, grand défenseur du secteur privé.