menu
Rassemblement des Français de l'étrangerL'hebdo indépendant. L'information pour les français de l'étranger
search
search

Bulletin n°804

publié le 6/3/2021

file_copy
PDF

FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER & AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Consulaires 2021 : les nouveaux élus locaux des Français de l’étranger. 431 conseillers des Français de l’étranger et 68 délégués consulaires ont été élus, l’élection n’ayant pu être organisée dans trois circonscriptions en raison de la situation sanitaire et des restrictions locales (11 conseillers sont donc prolongés en Inde et à Madagascar). 181 femmes ont été élues, pour 251 hommes. Les conseils consulaires, organes où siègent ces élus, vont être constitués dans les prochains jours et procéder à l’élection inédite du Président du Conseil. Tous les résultats des élections consulaires.

Participation : on limite la casse. Alors que la participation à l’urne s’est logiquement effondrée à 2,31% avec 29.131 votes, le vote par Internet a permis à un nombre croissant d’électeurs de participer à l’élection de leurs élus locaux : 176.734 votes. Soit une participation totale de 205.865 votants, contre 178.383 en 2014. Cela porte le taux de participation à 14,87%. Il était de 16% en 2014, en légère baisse donc, du fait du plus grand nombre de personnes inscrites sur les listes électorales. Rappelons que lors du 2e tour des municipales en France en juin 2020, le taux de participation s’était écroulé de 20 points. 

Bilan ? On peut lire dans Le Figaro un premier bilan des tendances qui émergent des consulaires : Anne GENETET, députée qui a piloté la campagne LREM, revendique « 101 élus pour le bloc de la majorité présidentielle ». L’article juge pourtant que c’est le parti écologiste EELV qui « réalise incontestablement la percée la plus importante du scrutin », avec « une soixantaine d’élus ». Les socialistes « qui se sont structurés avec l’association ADFE » n’auraient qu’ « un peu plus de 70 élus », ce qui semble sous-estimé. Christophe FRASSA, sénateur et patron des LR, compte une « centaine d’élus » et constate que « LREM fait un bon score en Europe mais dans le reste du monde, la majorité subit la sanction de la gestion de la crise sanitaire ». Et le Vice-Président de la Commission des Lois du Sénat d’évoquer « une débauche de moyens et de communication » de la République en Marche, « qui a mobilisé lors de la campagne de nombreux ministres pour des meetings virtuels ». Enfin, l’article attribue à l’ASFE, parti Enfin, l’article attribue à l’ASFE, parti présidé par la sénatrice Évelyne RENAUD-GARABEDIAN, environ 60 grands électeurs. 

Emmanuel MACRON accueille les nouveaux élus. À l’occasion d’une réunion virtuelle avec les conseillers LREM et le Secrétaire d'État chargé notamment des Français de l'étranger, le Chef de l’État les a félicités avant d’évoquer des réformes. 

La suite du cycle électoral. Le report des consulaires dans 3 circonscriptions entraine celui des élections des 90 membres de l’Assemblée des Français de l’étranger, les conseillers consulaires élus par leurs pairs au sein de 15 circonscriptions. La prochaine élection donc est celle des 6 sénateurs des Français de l’étranger qui devait avoir lieu en septembre dernier, reportée d’un an en raison de la pandémie. C’est Mélanie VOGEL qui aurait remporté la primaire des EELV, devant Eva Joly et Sergio Coronado, qui seraient arrivés 3e femme et 3e homme de cette consultation interne. Rappelons que Ségolène ROYAL souhaite mener une liste de rassemblement. 

Réouverture partielle de la ligne aérienne Alger-Paris, après plus d’un an de fermeture. À partir du 1er juin par la compagnie algérienne, deux vols de/vers Paris et un vol de/vers Marseille. Un confinement de cinq jours sera obligatoire dans un des hôtels désignés par les autorités. En cas de test positif après ce confinement, le passager devra payer un second séjour de cinq jours à l’hôtel.

Le Qatar et les Émirats Arabes unis sortent de la liste des pays en zone rouge, depuis lesquels la quarantaine est obligatoire. 

MONDE

Le Mexique vote dimanche. Renouvellement de la Chambre des députés ainsi que de 20.000 élus locaux. Le pays, fortement touché par la pandémie, vote ce week-end après une campagne sanglante. Ces élections à mi-mandat du Président OBRADOR font figure de test. 

L’ONU veut enquêter en Colombie. Face aux violentes manifestations contre le gouvernement d’Ivan DUQUE qui ont fait une centaine de morts, la haut-commissaire aux Droits de l’homme, Michelle BACHELET, demande une enquête indépendante.

Le coffre-fort du Liban au plus mal. La Banque mondiale a alerté sur l’état économique du Liban qui avoisinerait une perte de 28% du PIB prévue entre 2019 et 2021, en faisant l’une des « trois crises les plus sévères au niveau mondial depuis le milieu du XIXème siècle ». La France pourrait aider son allié à une condition : « la formation d’un gouvernement capable de mettre en œuvre les réformes nécessaires ». 

Cyberattaque aux États-Unis. La Maison Blanche affirme que la filiale américaine du géant mondial de la viande, JBS, a fait l’objet d’une attaque venant d’une « organisation criminelle probablement basée en Russie », faisant courir le risque d’une pénurie. 

L’OMS s’inquiète. Au terme d’un changement de méthodologie dans le décompte des décès, le Pérou est devenu le pays avec le taux de mortalité le plus élevé au monde, proportionnellement à sa population : jusqu’alors estimé à 69.000, le nombre de décès est désormais estimé à 180.000. 

La CPI, un vieux dinosaure ? Dans une tribune, 55 personnalités politiques défendent l’action de la Cour pénale internationale qui fait l’objet de critiques. « Plus que jamais, l’Europe doit montrer l’exemple en protégeant l’indépendance de la Cour ». 

BIDEN veut « réinventer » l’économie américaine.  Pour 2022, 6.000 milliards de dollars seront alloués au projet de budget avec une hausse de dépenses « à un niveau jamais vu ». 2 axes d’investissements prioritaires : le premier consacré aux familles, l’autre aux infrastructures. 

Massacre de Tulsa. Le Président américain s’est rendu dans cette ville de l’Oklahoma pour « aider à rompre le silence » sur le massacre commis il y a 100 ans. Entre 150 et 300 membres de la communauté noire de cette ville y avaient été tués par une foule d’habitants blancs. 

Soutien de la vaccination dans les pays les plus pauvres. La directrice du FMI présentera aux ministres des Finances du G7 « un plan concret et au coût réduit ». Joe BIDEN devrait par ailleurs annoncer dans les prochains jours la distribution de 80 millions de doses de vaccin, en coordination avec le dispositif COVAX. 

Menace d’un retrait de Barkhane. Après 2ème coup d’État en 9 mois, le Mali a un nouveau Président de transition, le colonel Assimi GOÏTA. Emmanuel MACRON a annoncé que la France pourrait retirer ses troupes du Mali si le pays allait « dans le sens » d’un islamisme radical. 

Colère des ONG face au nouveau secrétaire général de l’OCDE. L’ancien ministre australien des Finances, Mathias CORMANN, a été élu. Une vingtaine d’ONG de défense de l’environnement dénoncent ses positions climato-sceptiques et ses liens étroits avec l’industrie minière australienne. 

Suppression de la limite de deux enfants par couple en Chine. Après une forte baisse du taux de natalité dans le pays, l’empire du Milieu autorise désormais les couples à avoir 3 enfants. Le nombre de naissance est tombé à 12 millions contre 14,65 millions en 2019. 

L’avenir de la coalition anti-NETANYAHOU soumis au vote de la Knesset. Après de longues tractations, le chef de l’opposition israélienne Yaïr LAPID est parvenu à former un gouvernement composé de 8 partis, dont un arabe, une première depuis 1992. Le vote de confiance au Parlement pourrait être organisé la semaine prochaine. 

Une nouvelle statue de la Liberté. La France renouvelle ses vœux d’amitié aux États-Unis avec l’envoi d’une réplique qui sera accueillie sur Ellis Island, face à sa sœur aînée. Elle sera ensuite exposée à l’ambassade française de Washington pour 10 ans. 

Reprise des vols entre l’Allemagne et la Russie. Berlin avait suspendu l’arrivée sur son territoire des vols de compagnies russes en réponse à l’absence d’autorisation délivrée par Moscou pour les vols de Lufthansa vers la Russie, sur fond de conflit à propos de la Biélorussie.

Alpha, Beta, Gamma : casse-tête grec à l’OMS. Afin d’éviter des formules jugées « stigmatisantes et discriminatoires », l’OMS remplace le nom des variants du coronavirus par des lettres grecques. Les formules « variant indien » ou « variant anglais » seront supprimés du vocabulaire scientifique. 

EUROPE

Espionnage des Européens par la NSA. Selon plusieurs media danois, l’agence américaine s’est branchée sur les câbles de télécommunication danois pour espionner des responsables européens de premier plan. Pour ce faire, la NSA a bénéficié d’une collaboration en matière de surveillance avec les services de renseignement militaire danois. Emmanuel MACRON puis Angela MERKEL ont appelé à ce que « toute la lumière » soit faite sur cette affaire. 

Braderie des vaccins AstraZeneca. Le sort des 10 millions de doses restantes est entre les mains des États membres. Elles seront données ou vendues aux pays tiers ou via des programmes européens destinés aux pays les moins développés via COVAX.

Certificat sanitaire prêt à l’emploi. Une plateforme technique a été créée pour assurer le « service passerelle », afin de permettre, à partir du 1er juillet, aux voyageurs d’enregistrer leur pass sanitaire numérique pour voyager entre les États membres. Sur les 27, 7 pays dont la Bulgarie et la République tchèque ont commencé à utiliser la nouvelle plateforme européenne.

Tourisme sanitaire.De plus en plus de Belges se rendent en France afin de réaliser des tests PCR. Contrairement à la Belgique, en France, les tests sont pris en charge par la Sécurité sociale. La Commission européenne a prévu de débloquer 100 millions d’euros pour généraliser la gratuité des tests en Europe. Le record est détenu par la Suède, où le test serait d’environ 300 euros.

Vaccination des plus jeunes. L’exécutif polonais a décidé d’élargir la vaccination de sa population aux adolescents âgés de 12 à 15 ans à partir du 7 juin. De même en Italie, à compter de ce jeudi. 

« Lorsque la Biélorussie entamera sa transition démocratique pacifique, l'UE sera là pour l'accompagner ». La présidente de la Commission Ursula VON DER LEYEN a promis un plan d’aide de 3 milliards d’euros une fois la « transition démocratique faite ». Le pays fait face actuellement à un gel des avoirs, tandis que l’UE interdit l’octroi de visas à M. LOUKACHENKO et l’exécutif en place. 

Discipline budgétaire. La Commission a annoncé que les règles européennes de discipline budgétaire, suspendues l’an dernier pour faire face à la crise sanitaire, le seraient encore en 2022 et ne seraient rétablies qu’en 2023.

Plan de relance : la Commission commence à emprunter. Le Conseil européen a reçu le feu vert des 27 États membres pour emprunter, au nom de l’UE « sur les marchés de capitaux ».

Surveillance des 750 milliards d’euros du plan de relance. Le parquet européen est officiellement entré en fonction. Cette nouvelle instance devra notamment vérifier la bonne utilisation des deniers européens du plan de relance. Selon Laura KOVESI, cheffe du parquet européen, « plus de fonds signifie aussi plus de risques de fraudes, dans le domaine de la santé ou de l’agriculture ». 

UE et Royaume-Uni s’accordent sur la pêche. Londres et Bruxelles sont parvenus à s’entendre sur les quotas de capture par leurs navires de pêche pour l’année 2021.

En avant toute :un navire amiral post-Brexit. Le Royaume-Uni va construire un nouveau vaisseau amiral chargé de promouvoir les intérêts commerciaux britanniques. Le navire sera un point-
relais de marchandises d’entreprises nationales, ainsi qu’un lieu de négociations commerciales et diplomatiques. Selon Boris JOHNSON, « chaque aspect du navire, de sa construction aux entreprises qu’il mettra en valeur à bord représentera le meilleur du pays ». Les travaux commenceront en 2022. 

Pourparlers en demi-teinte sur la nouvelle PAC. La nouvelle proposition des ministres européens de l’Agriculture a été rejetée par les eurodéputés, encore « trop éloignée » de leurs 
revendications environnementales et sociales. En cause, les « éco-régimes », primes accordées aux agriculteurs participant à des programmes environnementaux. En France, les agriculteurs bio craignent d’être plumés

Législatives chypriotes. Dans un contexte social tendu, le parti conservateur Disy au pouvoir a obtenu le plus grand nombre de voix avec 27% des suffrages, devant le parti communiste AKEL (22%) sans pour autant détenir la majorité au Parlement.

POLITIQUE INTÉRIEURE

63e Conseil de défense sanitaire. Le porte-parole du gouvernement a souligné une tendance favorable de la baisse du virus malgré 6 départements à surveiller, notamment en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. A également été annoncée l’ouverture de la vaccination des 12-18 ans, à compter du 15 juin, « sur la base du volontariat, avec l’accord des parents ». 

Port du masque en extérieur : une fin différenciée. Emmanuel MACRON a annoncé que le retrait de cette mesure allait se faire « de manière différenciée sur le territoire ». « Je pense que jusqu’à la fin juin, on va garder au niveau national à peu près la même organisation », a-t-il précisé. 

« Plan de reconquête » pour le tourisme. À l’aube de son « tour de France », le Président de la République a annoncé de nouvelles mesures pour ce secteur très touché par la crise. Elles devraient insister « sur la formation et les qualifications » ainsi qu’une stratégie « tourisme vert, tourisme patrimonial ». « C’est un plan à horizon de 5 ans que nous visons ».

Dérogations pour la 2ème dose. Olivier VÉRAN a annoncé l’entrée en vigueur imminente d’une « mesure dérogatoire » qui, pour tenir compte des vacances, permettra de décaler jusqu'à 2 semaines supplémentaires son rendez-vous pour l'injection de la seconde dose de vaccin. 

PLFR de transition. Présentant le projet de budget rectificatif, Bruno LE MAIRE a évoqué un « texte de transition entre la protection maximale que nous avons apporté pendant la crise et le retour à la normale », lequel doit acter « la fin du quoi qu’il en coûte ».

Nouveau protocole national en entrepriseApplicable à compter du 9 juin, le texte rappelle que le télétravail reste « la norme » mais redonne la main aux « aux employeurs et aux salariés pour qu’ils déterminent le nombre de jours adaptés ». Les moments de convivialité sont rétablis et la restauration collective suivra les règles appliquées dans les restaurants. 

Des numéros d’urgence en panne. Gérald DARMANIN a fustigé des « dysfonctionnements graves et inacceptables » après la panne chez Orange qui a perturbé les numéros de secours. Elle pourrait avoir causé la mort de 3 personnes. 

Le temps de parole en question. L’eurodéputé LREM et conseiller présidentiel Stéphane SÉJOURNÉ plaide pour que soient comptés dans les temps de parole des politiques « les éditorialistes les plus engagés », citant Éric ZEMMOUR, qui évolue selon lui « dans une zone grise ». Dans le même esprit, le trésorier du RN a écrit au CSA pour lui demander de comptabiliser le temps d’antenne d’Emmanuel MACRON, dont les déplacements à travers le pays relèvent selon lui « du débat politique lié aux élections ». 

Le dossier calédonien avance. Le 3ème référendum d’autodétermination de l’île du Caillou aura lieu le 12 décembre. 

Réforme de la haute fonction publique. Amélie de MONTCHALIN a présenté une ordonnance visant à moderniser l’accès des cadres de la haute fonction publique. Elle supprime notamment l’accès direct aux hautes administrations comme l’IGF, l’IGAS ou l’IGA en sortie d’école. 

Lutte contre l’ingérence numérique. Création en septembre d’un service dédié à la lutte contre la manipulation de l’information depuis l’étranger. 

Le débat LGBT s’invite aux régionales. En Île-de-France, les élus de la gauche, de la droite et LREM ont participé à un débat organisé par les associations LGBT. Le PS défend une « vice-présidence dédiée aux personnes LGBT », avec la mise en place d’un « budget plus conséquent » tandis que LFI souhaite « des critères pour accorder des subventions aux clubs ».

La gauche refuse le virage sécuritaire des débats pour les régionales. Les partis de gauche et écologistes font campagne sur d’autres sujets, estimant que la droite en fait une « thématique centrale », qui ne relève pas des pouvoirs des collectivités locales. Selon le porte-parole national du PS, Pierre JOUVET, le débat doit se centrer davantage « dans la France d’après, on doit construire un modèle de solidarité et de justice écologique ».  

Langues régionales. À la suite de la censure partielle de la proposition de loi sur les langues régionales par le Conseil constitutionnel, des manifestations ont eu lieu aux quatre coins de la France, en Bretagne, Alsace, Corse, Pays Basque pour défendre « l’enseignement immersif » des langues locales. 

Ouverture des commerces le dimanche. Selon le ministère du Travail, une quarantaine de départements ont pris des dérogations pour permettre l’ouverture des commerces jusqu’à fin juin, afin de rattraper les pertes économiques du dernier confinement. 

Ça se bouscule en Occitanie. Selon un sondage IFOP pour La Tribune et Europe 1, le RN serait en tête avec 30% d’intentions de vote mais derrière le PS lors du second tour (37%). 

PÉCRESSE donnée gagnante dans tous les cas. Le dernier sondage Elabe pour BFM TV donne la présidente sortante de la région Île-de-France en tête du 1er tour avec 35% des intentions de vote, loin devant la liste de Jordan BARDELLA (RN,16%). Elle gagne le second tour dans les 3 scenarii testés.

PARLEMENT

Assemblée nationale

PETIT en mission pour la démocratie. Le député de la 7ème circonscription des Français établis hors de France s’est vu confier une mission par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée, notamment sur la démocratie en Biélorussie. 

Un texte pour « sauvegarder la langue française ». La députée LR Anne-Laure BLIN a déposé une proposition de loi, cosignée par une trentaine de députés, visant à interdire l’utilisation de l’écrite inclusive dans la rédaction de documents administratifs et redorer l’image de l’Académie française contre « les tentatives de saccage de la langue française ». 

Un projet de loi pour « protéger l’enfance » en juillet. D’abord présenté en conseil des ministres le 16 juin, le texte sera examiné en première lecture à l’Assemblée nationale. Il contient notamment des mesures d’aides pour améliorer la situation des 330.000 jeunes suivis par l’aide sociale à l’enfance afin de « garantir véritablement aux enfants un cadre de vie sécurisant et serein et aux professionnels un exercice amélioré de leurs missions ». 

Lutte contre le terrorisme. Début ce mardi de l’examen du projet de loi visant notamment à renforcer le contrôle des sorties des détenus condamnés pour terrorisme. Il prévoit le passage d’un à deux ans de « mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance », la mise en place ad hoc d’une « mesure judiciaire de réinsertion sociale antiterroriste », ainsi qu’un régime de conservation des informations pour améliorer les outils d’intelligence artificielle. 

Sénat

Refonte du Règlement. Plusieurs propositions ont été adoptées afin de simplifier les méthodes de travail du Sénat. 4 objectifs : améliorer le suivi des ordonnances, rénover l’exercice du droit de pétition, renforcer les pouvoirs de contrôle et moderniser les règles de discussions en séance. 

Ticket étudiant. La commission de la Culture, de l’Éducation et de la Communication du Sénat a adopté une proposition de loi visant à créer des ticket restaurant pour aider les étudiants.

ÉCONOMIE, DÉFENSE

9,4%. Initialement prévu à 8,5% du PIB, c’est le chiffre estimé du déficit public pour 2021. Selon Bruno LE MAIRE, cela est dû à « laprolongation de l’effort que nous avons fait pour protéger notre économie ». 

2,7 millions de salariés. C’est le nombre de salariés du secteur privé mis en chômage partiel en avril, en hausse de 13% par rapport au mois précédent, selon une estimation publiée par la DARES. 

Sauver les entreprises de la faillite. Le ministre de l’Économie assure que le gouvernement fera « plus que tout » pour trouver des solutions aux entreprises en difficulté. Fin avril, l’État avait accordé un prêt de 31 millions d’euros à diverses entreprises. Cependant, il évite toute généralisation : « Je ne dis pas que l’on aura des résultats qui nous permettront d’éviter toutes les faillites ».   

Tensions franco-australiennes sur « le contrat du siècle ». Le ministère de la Défense australien met en avant des « difficultés » dans la mise en œuvre du programme de construction de sous-marins conclu avec l’industriel Naval Group. Canberra réfléchirait à un « plan d’urgence ». 

Cap sur Norfolk. Le chef d’état-major de l’Armée de l’air et de l’espace succédera à son prédécesseur André LANATA dès septembre pour être Commandant suprême allié Transformation (SACT) de l’Otan. Il perpétue la tradition puisque ce poste est réservé depuis 2009 à un général français. 

Vente de Rafale à la Croatie. Après la Grèce, la Croatie a fait le choix français d’équiper l’Armée de l’air de 12 avions de chasse Rafale d’occasion pour un budget d’un milliard d’euros, effectif fin 2021. 

SANTÉ ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

Revalorisation des primes Covid aux soignants. À compter du 1er octobre, des revalorisations salariales vont être accordées aux soignants et auxiliaires de vie d’établissements accueillant des personnes handicapées, dans le cadre du plan « Ségur de la Santé ». La hausse salariale de 183 euros net par mois bénéficiera à 18.500 soignants d’établissement spécialisés privés et publics. 

Colère chez les médecins et pharmaciens. La déléguée nationale du syndicat MG France a dénoncé les « promesses des ARS qui n’assurent pas la logistique » dans la livraison du vaccin Moderna, le déploiement étant réduit à un flacon par cabinet. Ce mécontentement est d’autant plus fort qu’une panne de camion transportant 145.000 doses, à destination des pharmacies, a causé de nombreux retards dans le sud de la France. 

Une Européenne pour commander l’ISS. L’Italienne Samantha CRISTOFORETTI sera la 1ère femme astronaute à diriger la Station spatiale internationale (ISS) au cours de sa mission prévue en 2022. 

CARNET & NOMINATION

Eva NGUYEN BINH, ambassadrice au Cambodge, a été nommée présidente de l'Institut français et ambassadrice, chargée de mission pour l’action culturelle extérieure de la France.